Visite guidée Couvent des Carmes Déchaux

Église et prison de la Révolution

Après l'assassinat du roi Henri IV, la reine Marie de Médicis installe les moines Carmes à proximité de son nouveau palais du Luxembourg. En 1613, elle pose la première pierre de l'église St-Joseph où, en 1792 seront prisonniers les prêtres réfractaires de Paris avant d'être massacrés dans la "chambre aux épées" en 1792.

Discrètement établi en bordure de la rue de Vaugirard, ancienne voie gallo-romaine, le couvent des Carmes, dont Marie de Médicis posa la première pierre en 1613, conserve un riche patrimoine artistique. C’est au coeur de cet enclos que l’on peut admirer la première église coiffée d’un dôme à tambour à Paris, par ailleurs, les fresques de ses chapelles récemment restaurées offrent un patrimoine unique. Ses jardins aujourd’hui bien cachés et à l’abri du tumulte parisien, furent ceux dans lesquels les Carmes cultivaient les simples pour fabriquer l’eau de mélisse. Puis viennent les heures sombres de l’histoire et les jardins deviennent le théâtre des terribles massacres de Septembre en 1792.

Visite guidée des bâtiments classés, de la chapelle Saint- Joseph, de la crypte des Martyrs, des jardins, visite d’une des cellules où furent incarcérés les prêtres réfractairesL’église St-Joseph édifiée au XVIIe siècle pour les Carmes Déchaussés, est le meilleur exemple connu à Paris des fastes de la période baroque, dans l’esprit de la Contre-réforme. Œuvres d’art considérables dans les chapelles : l’admirable vierge sculptée sur un dessin du Bernin, le tableau de l’autel offert par Anne d’Autriche, les boiseries et peintures murales, les œuvres de Simon Vouet (?) dans la chapelle des Martyrs des Carmes. Après la Révolution, la carmélite Camille de Soyecourt, achète les bâtiments pour y installer les moniales, elle en entreprend la restauration aidée dans sa tâche par Alexandre Lenoir qui insère dans le maître-autel un splendide retable du XIV siècle venant de chez les Dames de Maubuisson.

LE SAVIEZ-VOUS ?
L‘Institut catholique des Carmes est une Université fondée en 1875. C’est entre ses murs, dans son laboratoire, que le professeur Edouard Branly réalisa la première transmission de télégraphie sans fil, en 1898.

La visite en pratique

Vous pouvez réserver cette visite pour votre groupe, à une date souhaitée. Nous vous contacterons ensuite pour confirmer les modalités et finaliser la commande.

  • Prix par personne 10 €
  • Droit d'entrée par personne 3 €
  • Facturation minimum 250 €
  • Point de RDV N° 21, rue d’Assas
  • Accès M° Saint-Placide ou Saint-Sulpice
  • Descente autocar rue d’Assas
  • Durée 1h30 à 2h

Pré-réservations

ATTENTION les réservations sont complètes en 2018. Dates disponibles pour 2019. Veuillez noter que les visites sur demande sont possibles les jeudis, vendredis et samedis matin.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Restez informés

Recevez chaque mois le programme des visites guidées et des offres exclusives !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Coordonnées

Paris Capitale Historique
Mme Martine Peyrat
6 Bd Auguste Blanqui
75013 PARIS
01 43 31 21 98
contact@paris-capitale-historique.fr

Pour nous suivre

Retrouvez-nous sur facebook

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.